Thursday, November 30, 2017

Envoûtante, indispensable Tania Saleh

Pin ThisEmail This

Si vous connaissez Tania Saleh, vous savez de je quoi parle. Si vous ne la connaissez pas, permettez-moi de vous la présenter. À ma façon. Tania Saleh écrit, compose et chante. Mais pas seulement. Taniah Saleh est une artiste engagée, comme on disait quand j’étais petit. Quand la chanson arabe n’était pas encore un lupanar habité par des poupées gonflables dont les clips ne seraient en rien reniés par Pornhub.

Tania Saleh est de la trempe des Marcel Khalifé et des Ziad Rahbani. Elle s’en défendra bien sûr. Dira qu’elle ne mérite pas un tel compliment. Et c’est tout à son honneur. Une artiste véritable n’a de prétention que celle de pouvoir écrire et chanter. Et sans doute d'être écoutée. Mais elle me permettra de ne pas être d’accord avec elle. Parce que ce n’est pas un compliment. C’est la réalité. Tania Saleh est une grande. Au sens véritable du terme.

J’ai découvert ses chansons il y a plusieurs années. Je ne les connais évidemment pas toutes. Je ne suis pas un fan assidu. Mais quand j’en écoute une, le bonheur est toujours le même. La musique, bien entendu. J’y retrouve toute la sensualité de l’Orient, parfois accompagnée d’un électro discret. Un mélange qui, somme toute, ressemble au Liban. Il y a aussi les textes. Cette poésie propre à elle qui me fait regretter de ne pas mieux maîtriser la langue arabe, et de ne pas complètement en saisir toutes ses subtilités, toutes les nuances.





Tania Saleh est indispensable. Elle défend, avec passion, des causes qui lui tiennent aux tripes. Celles des gens simples, qui n’ont d’autres voix que la lyre des poètes pour chanter en leur nom. Des poètes qui se prénomment Marcel et Ziad. Et aujourd’hui, Tania. N’en déplaise à son humilité. Elle dessine aussi. Et peint. Son trait est comme ses chansons. Simple, beau, puissant.

Je ne suis pas critique musical, et je ne prétend pas l’être. Ces quelques lignes ne sont pas celles d'un spécialiste. Elles sont un cri du cœur. Son nouvel album "Intersection" m’a envoûté. Sa voix, unique, porte les mots qu’elle chante avec une élégance sans pareille. L’album sortira bientôt, mais il est déjà disponible en ligne. Si vous voulez avoir l’objet entre les mains, et vous plonger dans ses textes pendant que vous l’écoutez, attendez quelques semaines. Mais si, comme moi, vous n’aimez pas attendre, allez sur le net, cherchez-le, trouvez-le, dégustez-le. Vous ne le regretterez pas.


© Claude El Khal, 2017

No comments: